Skip to main content.

Maison des familles (2008–2013) | Jean-Marc Borello | Les déjeuners à la Maison des familles | Méga couscous des familles vivant avec le VIH | Sylvie Justin

La déléguée générale de Goliath s’appelle Sylvie, et David c’est le Comité des familles : échanges informelles autour d’un lapin à la moutarde

4 février 2010 (papamamanbebe.net)

2 photos | | Votez pour cet article

Deux semaines après la visite du Boss (Jean-Marc Borello, président du Groupe SOS), Sylvie Justin, déléguée générale du Groupe, s’est déplacée pour rencontrer l’équipe de la Maison des familles, sans savoir qu’elle ferait coup double : rencontrer une super équipe... et déguster un de ses plats préférés.

Ceux qui croyaient le Comité des familles abonné au couscous en sont pour leurs frais. Aujourd’hui, Nawel nous a préparé un délicieux lapin à la moutarde.

Une « complémentarité des interventions » possible

En région parisienne, le Groupe SOS est incontournable. Beaucoup de personnes séropositives connaissent les structures du groupe, qui apportent « des réponses en terme d’hébergement, des réponses en terme de prestations de soins » résume Sylvie Justin. L’association SOS Habitat et Soins, par exemple, « favorise l’accès aux soins et à l’hébergement adapté de personnes en situation précaire ».

Alors pourquoi SOS Habitat et Soins s’intéresse au Comité des familles, association fondée sur l’auto-support ? Pour lui apporter son savoir faire ? Non, au contraire, si Sylvie Justin s’intéresse au Comité, c’est parce que le Groupe SOS « ne répond pas à un certain nombre de questions existentielles ».

Certes le Groupe mène « des interventions professionnelles de qualité » mais n’apporte pas de réponses « sur ce sentiment de solitude, ce sentiment d’inutilité sociale et d’incapacité ».

Solliciter les compétences du Comité est donc « essentiel » pour que les usagers ces structures « aient d’autres interlocuteurs que nous » reconnait-elle. Selon elle, il est possible que les « usagers » « trouvent une réponse » dans l’auto-support, notamment pour reprendre « goût aux choses et à la vie et du coup se battre ».

Petit détour par le Méga Couscous

Sylvie Justin n’a pas pu passer à côté du Méga Couscous des familles. Il faut dire qu’il y a déjà trois affiches différentes dans le local du Comité des Familles.

Elle aussi va peut-être participer à l’aventure et va « se débrouiller pour venir » et pas seulement pour manger : « manger ensemble c’est d’abord la convivialité » mais c’est aussi « apporter aux autres ». Elle est convaincue que « le fait de participer à de telles initiatives peut redonner » aux personnes séropositives « goût à la vie »,«  l’envie de se battre, de prendre les traitements, pour être avec nous et apporter leur richesse à notre société ». Autrement dit, comme le résume Reda, « le pouvoir de la semoule est avec nous ! »...

Rendez-vous le 20 mars à Saint Denis.

Sandra Jean-Pierre

Photos


Sylvie Justin, Déléguée générale du Groupe SOS

Sylvie Justin, Déléguée générale du Groupe SOS

Ail, Sofi, Ousmane, Sylvie Justin (Groupe SOS), Eva, Reda

Ail, Sofi, Ousmane, Sylvie Justin (Groupe SOS), Eva, Reda