Skip to main content.

Algérie | Femmes séropositives | Nabila

Nabila, une femme algéríenne en lutte pour survivre au sida, ici et là-bas

4 février 2003 (papamamanbebe.net)

1 Message | | Votez pour cet article

Samia : Dans l’épidémie en France, les femmes d’origine maghrébine ont payé un lourd tribut à la maladie : maillon fort de la solidarité familiale, ce sont elles qui ont très souvent assumé leur propre infection en plus de la maladie du mari, des enfants, ou des frères.

Reda : Alors que les pouvoirs publics ont abandonné les populations de la banlieue face à l’épidémie, nos familles se sont organisées tant bien que mal pour survivre au sida et pour vivre et s’occuper de ses enfants, de sa famille dans la dignité.

Samia : Aujourd’hui les femmes sont à nouveau en première ligne de la deuxième épidémie qui se propage silencieusement au sein de la communauté maghrébine. Elles continuent à servir de relais de solidarité et de soutien, en refusant la logique de la honte et du silence, elles sont présentes chaque fois qu’il faut aller aux urgences, chaque fois qu’il faut se rendre au parloir… Pendant ce temps-là, en Tunisie, en Algérie et au Maroc, nos soeurs arrivent en nombre croissant dans les services de maladies infectieuses gravement malades du sida, parfois après avoir perdu un bébé à la maladie.

Reda : Au sein du Comité des familles maghrébines et africaines solidaires pour survivre au sida, trois femmes ont décidé de développer leurs compétences pour mieux répondre aux besoins des auditrices de l’émission et pour contribuer au travail du Comité.

Samia : Nous sommes trois femmes à s’être engagée dans cette formation. Aujourd’hui et la semaine prochaine, nous présenterons aux auditrices les sujets sur lesquels nous travaillons.

Reda : Aujourd’hui, j’ai interrogé Nabila sur la question de la grossesse et du VIH ainsi que de sa volonté de faire des choses pour les malades, et en particulier les femmes et les enfants, en Algérie.

Reda : Nabila présentait son projet au auditrices de l’émission. Nabila , Nadia et Samia se sont engagées à répondre aux auditrices qui souhaiteraient prendre contact avec elles, pour parler ou pour les rencontrer.

Samia : Pour nous contacter, il suffit de composer le numéro du répondeur de l’émission : 08 70 25 12 50. Demander Nabila, Nadia ou Samia (c’est moi), et n’oubliez pas de laisser un numéro pour qu’on puisse vous rappeler.

Reda : La semaine prochaine, ce sera avec Nadia, qui travaille en particulier sur les lipodystrophies, les déformations du corps qui touchent beaucoup de séropositifs sous traitement.

Samia : Mardi 18 février sera l’occasion de se retrouver ensemble pour une émission spécialement consacrée aux enjeux et spécificité de l’infection à VIH chez les femmes.

Reda : Vous y retrouverez Samia, Nabila et Nadia, avec notre ami le professeur Laurent Mandelbrot et Aimée Bantsimba-Keïta.

Samia : Vous pouvez déjà nous faire parvenir vos questions en écrivant à l’émission. L’adresse postale, c’est Migrants contre le sida, 45 rue d’Aubervilliers, 75018 Paris.

Reda : Pour participer à l’émission, vous pouvez aussi déposer un message ou votre question sur le répondeur de l’émission.

Forum de discussion: 1 Message