Skip to main content.

Sexe et sexualité

Les séropositifs issus de l’immigration, l’amour et le sexe

16 juillet 2002 (papamamanbebe.net)

6 pièces jointes | 3 Messages de forum | | Votez pour cet article

Posez votre question pour notre rubrique Sexe.

L’amour et la solidarité entre hommes et femmes d’origine arabe

Les séropositifs, le sexe et l’amour

Le débat : Les séropositifs, le sexe et l’amour

Pour écouter toute l’émission : Émission du 2 octobre 2001 (n° 109)

L’idée n’est pas d’aborder aujourd’hui tous les sujets en profondeur, mais plutôt de faire un rapide survol et de lancer la rubrique, en appelant ceux et celles qui nous écoutent à briser le silence en prenant contact avec nous avec leurs questions, leurs récits, et leurs envies...

On parlera ici des hommes et femmes issus de l’immigration africaine et maghrébine hétérosexuels des différentes générations. A quoi ressemble la vie sexuelle des séropositifs ? Comment se passe la vie d’un couple dont l’un est séropositif ? Peut-on coucher avec quelqu’un sans lui parler de son virus, si on se protège ? Peut-on faire l’amour avec quelqu’un qui a peur d’une rupture du préservatif, peur d’être contaminé ? Bref, est-il possible pour un séropositif de vivre comme tout le monde, donc d’aimer et de faire l’amour ?

Pour en parler, notre amie Aimée Bantsimba-Keïta, qui travaille depuis plusieurs années auprès des femmes séropositives.

Parmi les thèmes et les questions abordés :

L’abstinence après la découverte du statut sérologique

La prévention quand on est séropositif et on fait l’amour

Vivre positivement sa sexualité, c’est possible : la maladie, les médicaments et le sexe

Les séropositifs, le sexe, et... la syphilis

Pour écouter toute l’émission : Émission du 6 novembre 2001 (n° 114)

Une maman marocaine qui perd son bébé à cause de la syphilis, cela veut dire que cette maladie sexuellement transmissible nous concerne aussi :

En effet, la syphilis peut poser de graves problèmes pour les séropositifs, les toxicomanes, et les femmes enceintes. Discussion aujourd’hui, donc, avec Michel Janier de la consultation MST de l’hôpital Saint-Louis, pour comprendre ce que c’est, comment ne pas l’attraper (mode de transmission et prévention), et ce qu’on peut faire si on est touché. C’est le deuxième sujet de notre rubrique « Sexe », qui parle de la vie sexuelle des séropositifs d’origine arabe et africaine.

Mais d’abord, les explications du danger que peut poser la syphilis chez la femme enceinte.

En France, la syphilis était devenue une maladie rare. Si on en reparle aujourd’hui, c’est parce que depuis l’arrivée des tri thérapies, cette maladie revient en force, en particulier chez les homosexuels blancs. Sommes-nous, immigrés ou enfants d’immigrés, concernés par la syphilis ? Cette maladie, la syphilis, est-elle aussi rare dans nos pays d’origine ?

Michel Janier appartient à la génération des médecins pour la syphilis était, il y a plusieurs décennies, une des maladies sexuellement transmissibles les plus fréquentes mais heureusement une des plus faciles à soigner. En France, un problème se pose car les jeunes médecins connaissent pas ou mal la syphilis, et tardent parfois à la reconnaître alors que traiter tôt est particulièrement important.

A quoi ressemble la syphilis ? Peut-on examiner son appareil génital, son sexe ou son vagin, et voir qu’on a attrapé cette maladie ? Les détails explicites de Michel Janier. Le chancre apparaît seulement dans la première phase de la syphilis. Que se passe-t-il si on ne s’en aperçoit pas ou bien on ne reconnaît pas qu’il s’agit d’une maladie sexuellement transmissible qu’il faut soigner ?

Même si c’est gênant : utiliser un préservatif, même pour une fellation, c’est-à-dire pour le contact de bouche-à-sexe, est le seul moyen d’empêcher la transmission de la syphilis.

Vous avez une petite plaie sur le sexe (le chancre, qui apparaît pendant le premier stade de la syphilis), ou bien vous avez des plaques rouges, de la fièvre, votre gorge est enflée (le deuxième stade de la maladie). Vous vous rendez dans une consultation MST, et après un dépistage le médecin vous annonce que vous avez la syphilis. Quel est le traitement qu’il va vous proposer, et est-ce que ça fait mal ?

La syphilis se soigne facilement, et pourtant elle peut poser des problèmes particuliers pour les séropositifs. Quelques conseils de Michel Janier. Les gens qui s’injectent de l’héroïne posent un autre problème de diagnostic pour les médecins qui cherchent à confirmer par un test de dépistage s’ils sont touchés par la syphilis. Se rendre dans un centre MST pour se faire ausculter le sexe par un médecin qu’on ne connaît pas, cela ne fait pas plaisir. Faut-il avoir peur d’aller voir le médecin quand on a un souci avec sa santé sexuelle ? Les médecins du centre MST ont-ils un jugement moral sur les pratiques, sur les comportements ? Et combien ça coûte, d’aller voir un médecin d’un centre MST ?

Pour en savoir plus, vous pouvez nous écrire pour demander notre dossier sur les séropositifs et les maladies sexuellement transmissibles : Migrants contre le sida, 3 rue de Nantes, 75019 Paris. Vous pouvez aussi poser votre question pour la rubrique Sexe, sur la vie sexuelle des séropositifs, en composant le 08 70 25 12 50.

À lire, à écouter :

Forum de discussion: 3 Messages de forum