Skip to main content.

À propos du Comité des familles pour survivre au sida (2003–2013) | Contamination et prévention | Fête des Amoureux | Les médias parlent des familles vivant avec le VIH | Sexe et sexualité | Soirées séromantique

Sida & Saint-Valentin : « Nous organisons une Saint-Valentin séromantique »

15 février 2010 (streetpress.com)

| Votez pour cet article

Voir en ligne : Sida & Saint-Valentin : « Nous organisons une Saint-Valentin séromantique »

Sur StreetPress, le président du comité des familles vivant avec le VIH explique pourquoi il organise une Saint-Valentin « séromantique ». Reda Sadki évoque la prévention dans les couples touchés par le Sida.

"Une personne séropositive peut protéger celle qu’elle aime grâce à son traitement"

Qu’est-ce que le concept de Saint-Valentin « séromantique » ?

C’est la Saint-Valentin pour les séropositifs et ceux qui les aiment. Il y a des hommes, des femmes, l’amour et le sexe. Ce sont des soirées et des après-midi qui se passent dans quatre villes de France ce week-end.

Parce que vous voulez faire parler de ces couples où l’un est séropositif et l’autre ne l’est pas ?

Oui. Il y a en France des milliers de couples séro-différents, qui s’aiment. Et le VIH n’empêche pas d’aimer ou d’être aimé. Par contre, le VIH fait encore très peur, et provoque des réactions de rejet. Beaucoup de gens contaminés en arrivent à la conclusion qu’ils ne peuvent être qu’avec une autre personne séropositive.

Concrètement, vous allez faire comme Sida Info Service et distribuer des capotes pendant l’événement ?

Pas seulement. La Saint-Valentin séromantique, c’est pour nous fêter la prévention positive. C’est-à-dire la prévention entre personnes déjà contaminées. Et l’on sait aujourd’hui qu’une personne séropositive qui prend bien son traitement a beaucoup moins de chance de contaminer qu’une personne qui n’est pas traitée.

Et qu’est ce que cela change ?

Et bien cela change tout. Car cela veut dire qu’une personne séropositive peut protéger celui ou celle qu’elle aime grâce au traitement. Et pas seulement avec un préservatif. Pour les personnes séro-différentes qui vivent en couple, il y a aussi la possibilité de protéger celui ou celle qu’elles aiment grâce aux médicaments.

La Saint-Valentin et les associations de lutte contre le Sida

Alors que le Comité des familles organise sa très engagée Saint-Valentin « séromantique », d’autres associations de lutte contre le VIH organisent des actions plus consensuelles.

Conjointement, Sidaction et Act-up organisaient vendredi la soirée Une étrange Saint-Valentin au Showcase (Paris). A l’affiche, plus de 100 artistes issus de la scène électro.

Sida Info Service organise quant à lui un speed dating à Lille. Au programme : prévention auprès des célibataires.

Enfin, Solidarité Sida, profitait de la Saint-Valentin pour faire la promo des Solidays en mettant en vente des pass love pour 2 personnes aux enchères sur Ebay.