Skip to main content.

Femmes séropositives | Les visages de l’épidémie du VIH/sida en France | Madeleine Amarouche | Projet Madeleine Amarouche

Madeleine Amarouche : une femme qui voulait combattre le VIH avec l’amour

13 janvier 2010 (papamamanbebe.net)

| Votez pour cet article

Le 27 novembre 2009, un demi-classe de lycéens, faute de place dans notre petite Maison des Familles, étaient invités à venir écouter des témoignages de personnes séropositives. Ces lycéens reçoivent des interventions plus classiques, faites par des professionnels de la santé et des professionnels de la prévention qui viennent leur expliquer ce que c’est que le préservatif, comment s’en servir, l’intérêt de se protéger, les modes de transmissions u VIH et des autres infections sexuellement transmissibles. On se demandait ce qu’ils en pensaient de ces interventions. Sans avoir poser la question, eux-mêmes ont très vite fait le lien d’un côté, entre les témoignages des personnes qu’ils ont entendus, des personnes qui racontent ce que c’est que la vie avec le VIH, et de l’autre côté, les interventions qu’ils ont l’habitude d’entendre. Une lycéenne nous a dit ceci :

"Là, on a des témoignages de personnes qui l’ont. Quand c’est des professeurs ou des intervenants, on a pas la même chose. Là, on a vraiment le sentiment de recevoir quelque chose. C’est pas comme si on était à votre place mais au moins, on comprend vraiment alors qu’avec des professeurs ou des professionnels, on ne va pas forcément les entendre. Là, on essaie de compatir avec vous et on comprend mieux ce que vous ressentez au quotidien, la discrimination par rapport à tout ce que vous avez."

Au Comité des Familles, ça s’appelle le projet Madeleine : soutenir les personnes séropositifs qui veulent aller témoigner auprès des jeunes pour faire de la prévention, pour les inciter à se faire dépister, pour inciter les jeunes à placer une valeur suffisante sur leur propre vie et pour avoir envie de se protéger.

Madeleine est décédée le 28 novembre 2007. Cette conférence était tout juste deux ans après sa mort. L’idée de ce projet Madeleine est de poursuivre le combat qu’elle avait commencé. C’est aussi la volonté très forte de personnes au sein du Comité des Familles de le faire. Mais avant d’être séropositive, avant d’être une militante, cette grande dame qui a porté le combat de la prévention dans les écoles était avant tout une femme. Au mois de février 2007, le Comité des Familles préparait la fête des amoureux pour les séropositifs et ceux qui les aiment. Madeleine se préparait pour cette fête...