Skip to main content.

Charles-Catherine Claude | Madeleine Amarouche | Ousmane Zaré | Projet Madeleine Amarouche | Xavier Bertrand | YouTube

Échec de la prévention du sida à l’école : Lettre ouverte des parents vivant avec le VIH

18 novembre 2009 (papamamanbebe.net)

| Votez pour cet article

Chaque année en France, environ 300 adolescents sont contaminés par le VIH. Ce chiffre en dit long sur l’échec de la prévention en milieu scolaire. C’est pourquoi le Comité des familles tente de faire vivre le Projet Madeleine, pour soutenir les personnes séropositives qui souhaitent « faire de la prévention » en expliquant aux jeunes à quoi ressemble la vie avec le VIH.

Madeleine Amarouche, à l’origine de ce projet, avait remis la Lettre ouverte des parents concernés par le VIH à Xavier Bertrand, le 6 novembre 2006. Catherine et Ousmane lisent des extraits de ce courrier à l’antenne de l’émission Survivre au sida.

Lettre ouverte des parents concernés par le VIH au ministre de la Santé

Catherine : En tant que pères et mères de familles vivant avec le VIH, nous luttons pour que nos aient les moyens de se protéger face à l’épidémie

Ousmane : Nous ne pouvons supporter l’idée que des jeunes, y compris des adolescents, sont contaminés chaque année en France.

Catherine : Nous constatons que le préservatif reste cher et difficile d’accès pour les jeunes, et en particulier les jeunes des quartiers pauvres. Nous savons aussi qu’il ne suffit de donner un préservatif pour qu’il soit utilisé.

Ousmane : Nous constatons qu’aujourd’hui en France, il n’existe pas de programme d’ampleur nationale qui permet aux personnes séropositives de toutes origines et tous parcours de témoigner de leur vécu.

Catherine : Dans d’autres pays, ces témoignages, lorsqu’ils sont fait dans un cadre cohérent, respectueux de la dignité des personnes séropositives, ont démontré leur efficacité et leur pertinence dans le cadre du dispositif de prévention.

Ousmane : On sait aujourd’hui qu’il ne suffit pas de diffuser largement les messages de prévention, et qu’il faut distinguer la connaissance des modes de prévention de la prise de conscience qui permet de lier l’information aux comportements de prévention.

Catherine : Le vécu de personnes séropositives permet aux jeunes qui s’y reconnaissent de prendre conscience du fait qu’ils sont véritablement concernés et que, en l’absence de moyens de prévention, eux aussi pourraient se retrouver un jour avec le virus.

Reda : Catherine et Ousmane au micro de Survivre au Sida, avec un extrait d’une lettre datée du 06 novembre 2006 qui avait été remise par Madeleine Amarouche au ministre de la Santé de l’époque pour exprimer ce que nous voulons et le projet que Madeleine portait. Madeleine n’est plus avec nous. D’autres ont portés le projet pour que ça débouche sur du concret, pour que les personnes séropositives qui le souhaitent puissent aller devant les jeunes, parler, expliquer, poser des questions sur à quoi ressemble la vie avec le VIH.