Skip to main content.

Nadine | Réseau national des correspondants du Comité des familles

L’été des séropositifs : Pour Nadine, c’était « vacances à la maison » avec son compagnon Pascal

9 septembre 2009 (papamamanbebe.net)

| Votez pour cet article

Reda : Les correspondants sont dans toute la France, c’est le comité des familles pour survivreausida, des personnes séropositives ou proches ou engagées qui ont décidé de relever le défi, d’organiser là où ils sont des actions concrètes pour répondre aux besoins des familles. Donc on va laisser peut-être en espérant qu’elle va rappeler, en principe on attendait l’appelle de Nadine. Bonjour et bienvenue à l’antenne de l’émission, c’est pas la première fois qu’on a le plaisir de t’entendre est-ce que tu peux pour les gens qui te découvrent aujourd’hui, te présenter brièvement.

Nadine : Je m’appelle Nadine, je vis avec Pascal. Tous les deux on est affecté par le VIH depuis de nombreuses années c’est à dire depuis le début.

Reda : Depuis la nuit des temps.

Nadine : Enfin depuis le début, depuis 85-86 quoi.

Reda : Et toujours là pour en parler !

Nadine : Ouais et toujours là pour en parler (rires) Il y a beaucoup de choses à dire sur ce sujet de toute façon. Nous on a envie de parler de tout, de comment ça s’est vécu ces années là. Les gens ils ne s’imaginent pas ce que ça été, leur expliquer comment ça c’est passé.

Reda : Pour la première fois avec nous en studio, il y a Sandra et elle a préparé des questions pour les correspondants. Donc les correspondants du comité des familles. Bonjour Sandra

Sandra : Bonjour Reda.

Reda : Est-ce que tu as des questions pour Nadine ?

Sandra : Oui tout d’abord bonjour Nadine.

Nadine : Bonjour.

Sandra : Comment se sont passées tes vacances ?

Nadine : Bien moi mes vacances ça été à la maison parce-que moi j’habite à la campagne alors j’ai un jardin et puis en plus j’ai pas pu bougé parce-qu’on a pas les moyens financiers et la santé c’était pas super à ce moment là. Chez nous c’est comme des vacances parce-que quand on va au marché il y a plein d’estivantes, c’est un peu des vacances (rires).

Sandra : (rires) Oui tout à fait. Sinon tu as été à la 4ème rencontre des parents et futurs parents vivant avec le VIH.

Nadine : Oui.

Sandra : Tu as apprécié cet évènement ?

Nadine : Oui j’ai beaucoup apprécié. Déjà le témoignage des médecins, le nombre des personnes qui était là, l’organisation tout ça qui était très bien faite, voilà j’ai vraiment trouvé ça bien, j’ai trouvé que les gens étaient bien à l’aise, on a rigolé à certains sujets et voilà. Le soir on a mangé au restaurant, c’était sympa, bon après j’étais fatiguée et on est rentré.

Sandra : Une bonne ambiance quoi ?

Nadine : Oui.

Reda : Justement une rencontre avec le VIH, où il y a beaucoup de gens qui rigolent, il y a beaucoup de gens qui ne sont pas dedans, qui n’y était pas, ils vont se dire qu’est-ce que c’est que ça ? Comment tu expliques qu’on arrive à rigoler, à vivre et à profiter de la vie malgré le VIH ?

Nadine : Parce-que on est heureux de se rencontrer, on est heureux de pouvoir parler, on est heureux de pouvoir être écouté, on est heureux de pouvoir faire des démarches dans ce sens là, et puis on rencontre beaucoup de personnes, on lie des liens très profond, très... comment ? (Pascal souffle derrière) très réelle voilà j’arrive pas à trouver les mots.

Reda : Bonjour à Pascal, on l’a un peu entendu.

Nadine : Il m’a soufflé à côté (rires).

Sandra : Pour cette rencontre, qu’est-ce qui a changé dans votre vie ?

Nadine : Ce qui m’a fait du bien à ce rassemblement c’est... ça m’a redonné espoir d’avoir un enfant mais bon, en fait en revenant chez moi en discutant avec le médecin parce-que j’ai d’autre pathologie, c’est compliqué en plus j’ai 45 ans, j’ai plus droit aux AMP donc beaucoup de problèmes. On a eu aussi des états de santé graves donc à ce moment là j’ai senti que les médicaments, ils avaient fait leurs effets et détruisent pas mal de choses.

Transcription : Sandra Jean-Pierre