Skip to main content.

Préservatif féminin | Roselyne Bachelot | Sexe et sexualité

Préservatif féminin : Roselyne Bachelot s’en vante, mais qu’en pensent les femmes séropositives et les pharmaciens ?

9 septembre 2009 (papamamanbebe.net)

| Votez pour cet article

Roselyne Bachelot : J’avais installé le premier distributeur de préservatifs féminins dans une station de métro et tout d’un coup je me suis rendu compte que j’avais choisi la station de métro filles du calvaire (rires) je ne m’en suis jamais remise (rire)

Reda : Alors c’est l’affaire des filles du calvaire. Je vais laisser, en l’absence d’Arthur dont on regrette l’absence aujourd’hui, qu’est-ce que c’est cette histoire donc c’est une déclaration de Roselyne Bachelot qui a, après avoir répondu à ta question Marjorie sur la journée mondiale contre le sida et l’amputation de son budget, évoque la station de métro fille du calvaire, de quoi s’agit-il ?

Marjorie : Déjà comme chacun le sait Roselyne Bachelot est connu pour son humour donc elle a voulu conclure son interview par cette petite boutade donc elle nous a rappelé qu’elle avait posé il y a quelques années au métro des filles du calvaires un distributeur de préservatifs féminins. Mais malheureusement Arthur est allé le voir, donc il a été enquêté sur le terrain et le distributeur de préservatifs féminins n’y ai plu, il a été remplacé par un distributeur de préservatifs masculins.

Reda : Donc soit il s’est planté, soit il a été retiré depuis et elle n’en a pas été informé quoi ?

Marjorie : Eh oui, c’est ça.

Reda : Oui bon, l’anecdote s’arrête là, en plus elle avait ironisé, filles du calvaire et tout ça, mais pour parler des choses sérieuses, deux thèmes aujourd’hui : le préservatif féminin et la vie sexuelle des femmes séropositives. On va commencer par le préservatif à savoir par la prévention. Camille et... Marjorie sont parties rencontrer des pharmaciens pour les interroger sur le préservatif féminin.

Entretien :

survivreausida.net : A combien est le préservatif féminin s’il vous plait ?

— La boite de 3 est à 7 euros 69 chez nous.

survivreausida.net : Pouvez-vous nous dire combien vous vendez de préservatif féminin par mois par rapport au préservatif masculin ?

— On vend deux boites en quatre mois de cette marque là alors qu’on vend 150, 200 fois plus de préservatifs masculins.

survivreausida.net : Le préservatif féminin soulève t-il des interrogations de la part des consommateurs ?

— Je n’ai pas de question mais j’imagine que comme c’est sorti récemment ça doit susciter quelques questions.

survivreausida.net : Vous avez vous même des interrogations en tant que pharmacien par rapport à ce préservatif ?

J’en ai jamais vendu personnellement en 7-8 mois d’exercice depuis que je suis là et c’est vachement résistant donc voilà. Après il y a quelques histoires que ça fait quelques bruits et tout ça mais bon. C’est une bonne méthode de contraception pour éviter les maladies sexuellement transmissibles.

survivreausida.net : Donc combien coûte le préservatif féminin chez vous ?

— Alors en moyenne 5 euros par le grossiste répartiteur sachant que nous,nous n’en n’avons pas en stock puisque nous... nous vendons jamais et qu’on nous en demande jamais.

survivreausida.net : Est-ce que vous savez pourquoi on vous en demande jamais, pourquoi vous en vendez jamais ?

— Alors les femmes trouvent que ce n’est pas facile à mettre et que c’est inesthétique.

survivreausida.net : C’est la seule... c’est les seules raisons ?

— Oui

survivreausida.net : Est-ce que vous pouvez me reparler du fait que vous ayez des boites mis des préservatifs gratuitement ?

— Alors il y a un près un an on avait eu une campagne par la mairie de Paris qui consistait à mettre sur le comptoir un présentoir de préservatif féminins à offrir au patiente donc avec un message de prévention par rapport au sida. Et donc beaucoup de femmes et d’ailleurs plus d’hommes se sont servis par curiosité pour voir quelle tête ça avait mais e il n’y pas vraiment eu de suite et d’achat suite à ça.

survivreausida.net : A combien est le préservatif féminin ?

— 12 euros 50

survivreausida.net : Pouvez-vous nous dire combien vous en vendez en moyenne par mois ?

— Aucun

survivreausida.net : Aucun ?

— On a pas de demande, c’est pas forcément un produit qui est recherché, qui est compliqué à utilisé et il n’y a forcément une bonne publicité là dessus sur la mise en service du produit.

survivreausida.net : Et vous en tant que pharmacien, que pensez-vous de l’efficacité du préservatif féminin contre les maladies sexuellement transmissible ?

— Alors il a les même efficacité qu’un préservatif normale. Pourquoi ? Parce-que c’est un préservatif en latex qui protège de la même façon. Après c’est son utilité, il est difficile à installer, il doit s’installer avant le rapport et il n’est pas réutilisable et coute assez cher.

Reda : Un sondage autour de la table il me semble qu’on est un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze en studio dont dix femmes( rire) alors c’est un peu facile, pas très fair play mais est-ce que... on parle de tout dans cette émission, est-ce que je peux vous demander de lever la main si vous avez utilisé un jour, testé le préservatif féminin... ah bon il n’y a pas de main levée est-ce que bah du jeune homme qui est là est-ce qu’il a testé, est-ce qu’on peut lui dire parce-qu’il nous entend pas, il n’a pas de casque... non il n’a pas non plus avec sa partenaire testé le préservatif féminin ce qui s’accorde un petit peu avec ce que raconte les pharmaciens. Des points vue autour de la table sur cette histoire de préservatif féminin ... le prix est très cher et ça ressemble... c’est dit être compliqué et en tout cas difficile d’accès. Nabila ?

Nabila : Je dirai que ce n’est pas le seul motif. C’est vrai que le préservatif féminin reste inaccessible sur le plan... sur les prix parce-que comparé au préservatif masculin... le préservatif masculin qui est déjà cher est accessible plus ou moins gratuitement dans les assos, quelques personnes vont aller en pharmacie pour aller les acheter. Mais le préservatif féminin c’est quand même beaucoup plus compliqué euh moi en tant que professionnel j’avais tenu un groupe de parole avec un vagin où on expliquait aux femmes comment mettre le préservatif. C’est pas le manque d’information ou de connaissance qui... je pense ce qui... qu’il y a un côté culturel. Le préservatif féminin est tout récent faut le savoir je pense que culturellement chez toutes les femmes c’est une prise en compte de notre sexualité qu’on n’est pas encore prête à prendre en main tout de suite et ça reste d’un point de vue professionnel. Le deuxième point c’est évident que... il y a beaucoup de culpabilité, si je mets un préservatif féminin que va penser mon partenaire, ça veut dire que je cache quelque chose ou j’essaye de dissimuler quelque chose avec ça. Bien sûr ça reste mon avis personnel, mais c’est quand même des infos que j’ai recueilli auprès de personnes auprès de qui j’ai travaillé

Reda : Hum... Pourtant il y a enfin... des femmes qui disent le contraire, des gens qui argumenteraent le contraire, que c’est très pratique, facile à utiliser, que ça déplace le poids de la responsabilité de la prévention de la personne qui va mettre le truc qui protège, ça donne une autonomie, une marge de manœuvre à la femme, Tina ?

Tina : Oui justement j’allais un peu défendre ce point de vue même si je ne sais vraiment pas si c’est facile d’utilisation. En tout cas on m’a dit que ça se met comme un tampon c’est ça qu’on dit ? Voilà et l’avantage je pense que c’est effectivement le fait qu’on peut le mettre avant les rapports sexuelles ça veut dire que c’est pas... des fois on sait que le partenaire masculin il dit "ah non j’aime pas le préservatif" une fille peut ne pas voilà a pas les outils en main pour dire "ouais bah on fait pas l’amour ensemble" donc là elle peut décider de se protéger pour certaines filles ça peut être un vrai avantage de dire dès le départ voilà moi je veux me protéger et je mets le préservatif même déjà avant de penser à faire l’amour

Reda : Ou pour une femme séropo j’ai pas envie de contaminer la personne ou de prendre... risque de contaminer la personne si elle n’est pas sous traitement par exemple

Tina : Pour une femme déjà contaminé elle peut elle même décider de pas vouloir prendre de risque de contaminer l’homme avec qui elle fait l’amour et puis sinon effectivement je pense que ce qui manque c’est la publicité c’est à dire je pense qu’on en a vraiment pas beaucoup parlé, beaucoup de gens ne savent même pas que ça existe, c’est rare une personne qui sait que ça existe, qui sait à quoi ça ressemble alors est-ce que c’est parce-que ça concerne que les hétéros ? Est-ce que c’est... mais moi je pense que ça pourrait être très très utile, ça pourrait aider les femmes à se protéger et à éviter des contaminations en tout cas

Reda : En tout cas à la maison des familles, est-ce qu’on en a des préservatifs féminins ?

Tina : On en a et ça... on va dire ça part un peu. Alors est-ce que c’est pas curiosité j’ai déjà entendu des personnes dire que de temps en temps pour changer c’est ludique une fois un masculin, une fois féminin ça... ça met un peu de piment (rire)

Reda : Donc en fait il y a personne à part moi qui peut témoigner de son usage on va dire (rire) c’est pas drôle (rire)

Tina : Juste encore un truc à dire après le pharmacien il disait c’est à usage unique mais le préservatif masculin aussi donc j’ai l’impression que les pharmaciens ne sont pas non plus très bien informé donc ça ne favorise pas la vente, déjà c’est trop trop cher parce-que... surtout les jeunes ils ne peuvent pas payer 12 euros pour... voilà

Reda : Le préservatif masculin c’est cher mais là... là en fait c’est un autre problème c’est une société américaine qui détient le brevet de ce truc là et qui du coup, un peu comme les laboratoires pharmaceutiques qui ont un médicament dont ils ont le monopole... fixent un prix exorbitant. C’est un scandale mais un peu comme les marges de bénéfices sur les préservatifs mais la situation est bloqué à ce niveau là.

Tina : Et encore un point, moi des fois j’entends des hommes qui disent moi je peux pas mettre de préservatif parce-que si je dois le mettre ça voilà ça... mon (rire) ça marche plus et donc ça peut aider aussi justement dans ces situations ou si l’homme n’a pas besoin de mettre de préservatif p’tre ça permet d’avoir un rapport quand même protégé grâce au préservatif féminin donc pour des couples hétérosexuels bien sûr ça peut être une solution et ça peut permettre de changer de pratique si déjà avec le préservatif la vie est toujours pas rigolo.