Skip to main content.

Maison des familles (2008–2013) | 6 ans, déjà ! Le Comité des familles en fête | Arlette Communier | À propos du Comité des familles pour survivre au sida (2003–2013)

Le rapport qualité/prix du Comité des familles pour survivre au sida, selon Arlette Communier, spécialiste de l’évaluation en santé publique

29 juin 2009 (papamamanbebe.net)

1 Message | | Votez pour cet article

Reda : C’est pas tous les jours qu’on fête l’anniversaire de la Maison des familles, le thé dansant séromantique, la fête de la musique, la fête des pères et le 6ème anniversaire du Comité des familles !

Dimanche, on s’est fait un petit truc sympa, pas seulement entre amis, parce qu’il y avait pleins de gens nouveaux. Mais sur le fond, il y a une question qui se pose : est-ce que le Comité rempli des objectifs de santé publique, à savoir diminuer le nombre de contamination, et faire que les personnes séropositives puissent vivre mieux ?

Alors on a interrogé Arlette Communier. Depuis plus de 20 ans, elle est sur le front du sida. Infirmière à la base, elle a développé de très grandes compétences en matière d’évaluation de santé publique. Elle a donc réalisé une évaluation externe sur le Comité des familles. Elle a aussi rédigé le rapport d’activité 2008, qui fait un tour d’horizon de tout ce que fait le Comité des familles. Je lui ai posé la question : quel est le rapport qualité-prix du Comité ?

Son

Reda : Alors comment est-ce que tu qualifierais le rapport qualité-prix qu’apporte l’équipe du Comité des familles ?

Arly : Exceptionnel, en un mot c’est exceptionnel !

Reda : Est-ce que tu dis ça parce que tu es fan de l’association ? Quel travail de permet d’apprécier cela ?

Arly : Ce qui me permet d’apprécier ça, ce n’est pas le fait que je soit une fan du Comité, je crois pas que je me qualifierais comme ça. Mais j’ai travaillé pendant 20 ans dans plusieurs associations avec des gros moyens et j’avoue avoir été impressionnée par le sérieux, la qualité du travail qui est réalisé dans cette association, avec un souci constant de savoir où on va, ce que ça apporte et si c’est efficace ou pas. Donc en un mot, oui c’est assez exceptionnel, avec aussi peu d’argent, d’arriver à développer autant d’activité.

Reda : Hadja, tu as travaillé avec Arly, qui était là pour faire une formation interne. Est-ce que tu as appris des choses qui te seront utiles pour travailler toujours mieux au Comité des familles, avec ces histoires d’évaluation, de monitoring et tout ça ?

Hadja : Oui j’ai appris beaucoup de choses qui peuvent vraiment servir dans mon travail de tous les jours, pour mieux répondre aux besoins des personnes au sein du Comité des familles.

Reda : Pour en savoir plus sur l’association, c’est le 01 40 40 25 90, ou le site, connu maintenant dans le monde entier : www.papamamanbebe.net.

Forum de discussion: 1 Message