Skip to main content.

Maison des familles (2008–2013) | Atelier de danse hip hop | Danse | Ousmane Zaré | Rap et hip-hop

Portrait d’Ousmane Zaré, artiste en résidence à la Maison des familles

15 mai 2009 (papamamanbebe.net)

1 photo | | Votez pour cet article

Depuis septembre 2008 à la Maison des familles, Ousmane Zare, chanteur et danseur vedette du groupe burkinabé "Waguess family", propose aux enfants de 3 à 18 ans un cours de danse hip hop.

L’engagement d’Ousmane Zare dans la lutte contre le sida, et plus particulièrement pour le Comité des familles n’est pas un hasard. En 1998, alors âgé d’un peu plus de 20 ans, il s’associe avec son frère pour créer la "Waguess family" ou "Viens voir la famille". La musique et les paroles défendent des valeurs humaines et dénoncent les problèmes de la société actuelle. Le message est fort : la famille, c’est la base de tout, "rester toujours en contact avec sa famille doit être un credo pour tout homme".

Ousmane intègre le Comité il y a un peu plus d’un an, avec la volonté de s’engager pour « ceux qui souffrent ». « Dans la vie de tout à chacun, nous avons tous une mission. Ce n’est pas forcément vivre une expérience avant de s’engager pour cette mission-là. Il ne faut pas que les gens attendent d’avoir des problèmes pour aussi se dire : je me bats pour tel but. Moi, j’avais déjà perdu un grand frère et une amie d’enfance à cause du VIH. N’attendez pas qu’il y ait des choses comme ça dans vos familles ou autour de vous avant de vous engagez. Nous sommes tous là pour les uns, et pour les autres ».

Grâce au Comité, l’artiste découvre un monde qu’il ne soupçonnait pas, des personnes, des histoires, des vies, qui deviennent de nouvelles sources d’inspiration pour ses créations musicales, une nouvelle cause à défendre.

« Je me rends compte du courage, de la force, de la vie, le côté énergique que les gens du Comité des familles dégagent. Je pense que ceux qui ne sont pas séropositifs n’ont pas cette énergie-là. Je rencontre des gens ici qui vivent autrement, qui ont toujours le sourire aux lèvres, et j’ai envie de dire, c’est un autre monde ! ».

Pour aller encore plus loin dans son engagement, c’est en septembre 2008 qu’Ousmane décide avec le Comité de créer un atelier gratuit de danse Hip-hop ouvert aux jeunes de 3 à 18 ans, le samedi, de 16h à 18h.

Très vite, l’engouement des jeunes comme d’Ousmane pour l’atelier grandit, ils sont toujours de plus en plus nombreux à se présenter le samedi. Le but est d’apprendre une chorégraphie tout en s’amusant, qui sera présentée lors de grands événements du Comité.

Si vous souhaitez inscrire vos enfants, n’hésitez pas à appeler Hadjara au 01 40 40 90 25 ou à venir vous rendre directement sur place le samedi à 16 heures. Une autorisation parentale est obligatoire.

Bon à savoir : Venir en tenue de sport et chaussures : tennis ou basket.

Texte : Arthur Attal. Son : Mélanie Ngufulu.

Photos


Ousmane travaille en individuel avec un jeune homme du Comité des familles

Ousmane travaille en individuel avec un jeune homme du Comité des familles