Skip to main content.

Maison des familles (2008–2013) | Atelier de danse hip hop | Ousmane Zaré | Rap et hip-hop

Ousmane Zaré, poète burkinabé de la vie avec le VIH

25 avril 2009 (papamamanbebe.net)

2 Messages de forum | | Votez pour cet article

Ousmane Zaré, le chanteur phare du Comité des familles, était à nouveau présent cette semaine pour nous interpréter une chanson de sa composition.

Pour la première fois, Ousmane a préparé un texte sur le Sida, ou comme le dirait Tina, « sur la maladie aux quatre lettres ».

« J’ai voulu dire ces choses là parce que ça fait quand même pas mal de temps que je suis avec le Comité, et je me rends compte du courage, de la force, de la vie, le côté énergique que ces gens là dégagent.

Et je pense que ceux qui ne sont pas séropositifs n’ont pas cette énergie là. Je ne comprends pas, il y a des gens qui disent ‘c’est des malades, ils ne font pas d’enfant, ils n’ont pas de vie’, mais je rencontre des gens ici qui vivent autrement, qui ont toujours le sourire aux lèvres et j’ai envie de dire, c’est un autre monde !

Je me suis dis qu’il fallait que je dise quelque chose là dessus parce que même moi je suis très ému par rapport à tout ce qui se passe, et j’espère que d’autres personnes en prendront enfin conscience, et se diront que avoir le sida, avoir le virus dans le sang, c’est pas la fin du monde. On peut vivre, on peut encore faire des rêves, on peut aussi faire plein de projets avec un virus dans le sang. Et ça, ça ne doit pas nous freiner. C’est une chanson où je dis tous mes sentiments par rapport à ce que j’ai vu. Je suis en France, mais je pense aussi que tous les africains doivent arrêter de dire que quand une personne est malade, demain elle n’est plus.

C’est pas du tout le cas. Je pense que quand on prévient, on guérit mieux.

Forum de discussion: 2 Messages de forum