Skip to main content.

Ariane | Faire un bébé quand on est séropositif | Femmes séropositives | Les médias parlent des familles vivant avec le VIH

Être maman et vivre avec le virus du sida ?

3 décembre 2008 (melty.fr)

2 Messages de forum | | Votez pour cet article

Voir en ligne : Être maman et vivre avec le virus du sida ?

C’est sans doute la question que des milliers de jeunes femmes atteintes du Sida doivent se demander : comment vais-je pouvoir concevoir un enfant alors que j’ai le Sida. Voici le témoignage émouvant d’une jeune maman séropositive.

Les chiffres des contaminations ont montré que les femmes étaient principalement touchées par le VIH, remettant naturellement en cause le désir de grossesse de milliers d’entre elles. Ariane a témoigné pour nous à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida et nous a raconté comment elle a pu concevoir des enfants sans contamination de son mari ni de son bébé. Ariane a appris sa séropositivité à l’âge de 20 ans. Elle avait quelques problèmes gynécologiques et les médecins ont fait un test de dépistage du sida. Pour elle aucune inquiétude à avoir puisqu’elle n’avait pas de comportement à risque. Elle était avec son compagnon depuis 2 ans, il était son premier grand amour.

N’oubliez pas de faire le test

A l’annonce de sa maladie, Ariane a pris une vraie douche froide, elle était sous le choc. Sans doute par inconscience ou par naïveté, elle n’avait pas imaginé un instant pouvoir être contaminée par ce virus qui pour elle était une maladie qui concernait principalement les homosexuels. Elle a immédiatement demandé la confirmation du diagnostique par un deuxième test qui s’est également révélé positif.

Sa première pensée à la sortie de l’hôpital a été de se dire qu’elle ne pourrait jamais avoir d’enfant vu qu’elle était atteinte du sida et qu’elle allait mourir. Elle a quitté son copain et s’est refermée sur elle-même. Elle n’osait plus sortir de chez elle de peur que les gens dans la rue remarquent sa maladie sur son visage. Aujourd’hui 10 ans après elle sait que c’est le choc et sa jeunesse qui lui ont fait penser ça. Rien sur son visage ne montre qu’elle est malade, mais toujours aucun membre de sa famille n’est au courant.

Un petit bout de chou !

Puis elle rencontre son compagnon d’aujourd’hui avec qui elle eu des enfants. Elle reste quelques mois sans pouvoir lui annoncer sa maladie. Elle a peur qu’il la quitte et qu’il ne veuille plus la toucher, pensée légitime. Mais à sa grande surprise, il lui offre la plus belle preuve d’amour qui soit en restant à ses cotés et en lui promettant de se battre avec elle. Au bout de trois ans, le couple commence à se renseigner pour connaitre les différentes manières de concevoir un enfant en toute sécurité pour ne pas contaminer ni le père ni l’enfant. Après une tentative d’insémination artificielle ratée le couple décide d’avoir recours à une conception non médicalisée et finalement Ariane tombe enceinte. Elle a accouché par césarienne sans que son bébé ne soit contaminé. Ariane insiste pour que les jeunes comprennent qu’il n’y a pas de risque zéro et que le danger est toujours présent.

Un seul mot la protection

Ariane m’a raconté qu’elle a eu à faire face à beaucoup de discriminations depuis qu’elle a découvert sa maladie et particulièrement pendant son séjour à l’hôpital après la naissance de son bébé. Ses parents ne sachant rien de sa maladie, elle a encaissé les réflexions, les mises à l’écart pour que personne ne sache rien. C’est une fois seule qu’elle se réfugiait dans sa salle de bain pour pleurer car elle n’avait aucun autre moyen de décompresser. Ariane ne sait pas comment elle parlera de sa maladie à ses enfants. Elle préfère ne pas en parler pour le moment car ils sont trop jeunes et risqueraient de ne pas comprendre.

Ariane a voulu vous adresser un message en vous demandant de rester sensible à la prévention que l’on fait autour de vous. Les différents traitements et la médecine endorment la maladie mais il faut garder à l’esprit qu’il n’y a pas de traitement efficace pour vaincre cette maladie.

Merci a Ariane d’avoir pris le temps de répondre à nos questions

avec la participation de papamamanbebe.net

Forum de discussion: 2 Messages de forum