Skip to main content.

Hommage aux disparus | Projet Madeleine Amarouche | Tribune libre

Ne dis jamais que tu es séropositif(ve)

8 juin 2008 (papamamanbebe.net)

| Votez pour cet article

Ils présentent le VIH comme une méduse tueuse, pour mieux utiliser ton malheur.

Comme des piranhas ils se succèdent pour t’arracher un lambeau de vie ou d’intimité, pour mieux faire couler leur encre et tes larmes.

Ne dis jamais que tu es séropositif, jamais. Que tu aies 7 ou 77 ans. De l’école à la maison de retraite.

Divulguer sa séropositivité isolément, c’est perdre sa véritable identité au profit d’un autre.

Tu ne seras plus Pierre, Abdennour, Nathalie ou Rachida, mais seras identifié(e) comme celui ou celle qui a le sida. Et pire encore, ton mari, tes enfants, tes proches subiront le même sort, ils deviendront le mari, la femme, le père ou la mère, le frère, la soeur le fils ou la fille, de celle ou celui qui a le sida.

Divulguer sa séropositivité c’est devenir le séropo du village, de la classe, de l’immeuble, du quartier, du palier, de l’usine, du bureau, du service. Si tu es prêt(e) à assumer les regards fuyants d’une moitié de ces personnes et le poids de la compassion de l’autre moitié, divulgue, sinon ne dis jamais que tu es séropositif(ve). Si tu es en couple séropo, tu deviendras LE couple de séropos, si tu es en couple sérodifférent, tu deviendra LE couple sérodifférent.

Tant qu’un vaccin ne vienne nettoyer la crasse accumulée depuis 25 ans dans les mentalités, ne dis jamais que tu es séropositf(ve).

Anonyme