Skip to main content.

Couples concernés par le VIH | Jean-François Delfraissy | Sexe et sexualité

Réactions aux propos de Jean-François Delfraissy, directeur de l’Agence nationale de recherches sur le sida

30 janvier 2008 (papamamanbebe.net)

1 Message | | Votez pour cet article

Après l’entretien avec Jean-François Delfraissy, l’équipe radio réagit à ses propos.

Tina s’interroge sur l’importance à accorder au risque « résiduel » qui existerait malgré la protection des antirétroviraux. « On prend quand même l’avion alors qu’il peut tomber du ciel ! » s’exclame-t-elle, alors que le « faible risque » d’une contamination serait dans un domaine comparable en terme de probabilité.

Reda fait le constat que Delfraissy reconnaît qu’il n’y a rien sur ce sujet dans les recommandations du groupe d’experts que le professeur Delfraissy avait présidé et qui est aujourd’hui coordonné par son confrère Patrick Yéni.

Il s’agit aussi de rappeler le contexte de la procréation, où il s’agit de rapports qui peuvent être protégés non pas par le préservatif (qui exclut la procréation !) mais par les médicaments. Il ne s’agit donc pas de rapports non-protégés, mais au contraire d’une protection accrue grâce à l’assistance des médicaments et d’une aide et d’un soutien du médecin.

Tina rappelle la responsabilité accrue des séropositifs si on accepte cette nouvelle forme de protection, en complément du préservatif.

Ahcène déclare que « tout ça, c’est avec beaucoup de précautions, ce n’est pas n’importe comment »...

Il n’empêche que c’est dans la foulée de notre entretien avec Bernard Hirschel que les acteurs de la lutte contre le sida prennent position. C’est peut-être bien la première fois que la mobilisation des couples et des familles obligent l’ensemble des acteurs à réagir pour s’engager dans ce débat.

Forum de discussion: 1 Message