Skip to main content.

Bernard Hirschel | Charge virale indétectable | Contamination et prévention | Couples concernés par le VIH | Sexe et sexualité | Willy Rozenbaum

Révolution dans la vie sexuelle des séropositifs : Willy Rozenbaum réagit à l’entretien avec Bernard Hirschel

18 janvier 2008 (papamamanbebe.net)

6 Messages de forum | | Votez pour cet article

PARIS, le 17 janvier 2008 (survivreausida.net) — Alors qu’il reconnait lui-même que la communauté scientifique dispose de données depuis au moins 2000, Willy Rozenbaum a attendu d’être interrogé aujourd’hui par des journalistes pour reconnaître qu’une révolution s’annonce dans la prévention de la transmission du VIH.

Pour que Rozenbaum trouve le courage de s’exprimer publiquement, il aura fallu attendre qu’un professeur suisse de renom, Bernard Hirschel, déclare publiquement sur le site survivreausida.net qu’un « homme ou une femme vivant avec le VIH et qui prend un traitement antirétroviral efficace ne peut plus contaminer son partenaire sexuel. »

Si Rozenbaum reconnait que la thèse de Hirschel est bien « une réalité », il se contente d’annoncer que le Conseil national du sida (CNS) qu’il préside compte aborder ce sujet « au cours des semaines à venir ».

Pourquoi passer sous silence ou minimiser une réalité dont certains infectiologues parlent ouvertement dans l’intimité des consultations avec leurs patients ?

Pourquoi renvoyer à des consultations d’experts alors que les données scientifiques sont validées et que les institutions d’autres pays, à commencer par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) en Suisse, s’apprêtent à publier de nouvelles recommendations tenant compte, pour la première fois, de l’intérêt des trithérapies dans la prévention ?

Survivreausida.net demande à Philippe Lamoureux de l’Institut national pour la prévention et l’éducation à la santé (INPES), au Conseil national du sida et à Jean-François Delfraissy de l’Agence nationale de recherche sur le sida (ANRS) d’organiser une table ronde avec les personnes atteintes pour revoir de fond en comble les politiques de prévention, à commencer par celles qui concernent les couples en désir de procréation.

Contact presse : 06 50 80 39 23

- Les tri-thérapies protègent-elles du VIH en cas de rapports non protégés ?

- Entretien avec Bernard Hirschel : Peut-on contaminer quand on a une virémie indétectable ?

- Pietro Vernazza, spécialiste de la transmission sexuelle du VIH : « D’ici quelques années, les couples sérodifférents auront des relations non-protégées... sans risque, grâce aux médicaments ! »

Forum de discussion: 6 Messages de forum