Skip to main content.

Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) | À propos du Comité des familles pour survivre au sida (2003–2013) | Bertrand Delanoë

La « franchise » Delanoë : Comment la ville la plus riche de France a fait des économies sur le dos des parisiens les plus pauvres et les plus malades

14 novembre 2007 (Comité des familles)

5 Messages de forum | | Votez pour cet article

PARIS, le 14 novembre 2007 (Comité des familles) — La Mairie de Paris s’est engagé à verser, dès le 1er décembre 2007, l’allocation « Paris Handicap Protection Santé » qui doit remplacer le « complément santé » pour aider les titulaires de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), exclus de la Couverture maladie universelle (CMU), à payer une mutuelle santé.

Le Comité des familles rappelle les conséquences dramatiques de l’arrêt du versement de ce complément santé, suite à un changement législatif issu de la loi du 11 février 2005, pour les familles parisiennes parmi les plus pauvres et les plus malades.

Lorsque nous avons interpellé la Mairie le 10 juin 2007, Laure de la Bretèche, de la Mairie de Paris, prétendait ne pas savoir combien de personnes, parmi les 7000 bénéficiaires de l’Allocation Ville de Paris (AVP), touchaient le complément santé. Stéphanie Chazalon, directrice de cabinet de l’adjointe au maire chargée des personnes handicapées, Pénélope Komitès, chiffrait à « quelques centaines » le nombre de personnes concernées. Nous apprenons aujourd’hui que près de mille parisiens seraient concernés par la nouvelle allocation.

Alors que la franchise « Sarkozy » est plafonnée à 50€ par an, les personnes privées du complément santé se sont retrouvés, au rythme des renouvellements de leurs allocations, avec un trou dans leur budget jusqu’à 780€ (complément de ressources compris) à payer de leur poche, alors qu’ils vivent dans la précarité. Cette « franchise » Delanoë, réservée aux handicapés, a donc été quinze fois plus chère que la franchise généralisée prônée par le gouvernement Fillon.

Aujourd’hui, la Ville vote l’allocation « Paris Handicap Protection Santé » d’un montant de 39€ mais semble faire l’impasse sur le complément ressource qui, même s’il réduit le trou, représente tout de même une « franchise » d’environ 300€ par an qui viendront s’ajouter aux 50€ de la franchise Sarkozy.

Paris Handicap Protection Santé pour les nuls

Avec la nouvelle allocation, les parisiens les plus pauvres perdent environ 312€, après avoir pris à leur frais la suppression du complément santé. Exemple avec un cas concret.

Monsieur Pierre DUPONT, 54 ans, est titulaire de l’AAH à 80%. Son revenu actuel est de 724, 90 euros. (AAH 621,27 + aide à l’autonomie 103,63).

Jusqu’à janvier 2007, il touchait 789,90 avec le complément santé cumulé à allocation complément ressources (pour un total d’environ 65 euro/mois) ce qui lui permettait de payer une mutuelle à 55 euros.

Après, il s’est retrouvé avec un trou de 65 euros dans son budget mensuel le ramenant de 789,90 à 724,90 euros soit 780 euros par an !

Avec la nouvelle allocation, il touchera 763,90, soit environ 26 euros/mois de moins qu’avant janvier 2007.

En fin de compte, la Mairie de Paris aura économisé environ 400 000€ par an [1] sur le dos des handicapés et des malades du sida.

Où est passé cet argent qui était destiné aux personnes handicapées et aux malades du sida ?

Contact presse : 06 50 80 39 23

Le Comité des familles est la première association créée et gérée par des familles concernées par le VIH/SIDA.

Communiqués de presse du Comité des familles

- Franchise santé de la Mairie de Paris : l’Hôtel de Ville répond au Comité des familles... par voie de presse
- Législatives 2007 : La « franchise » sur les soins de la Mairie de Paris... réservée aux plus pauvres, handicapés ou malades du sida !
- Législatives 2007 : Les sacrifiés de l’Hôtel de Ville de Paris

Articles de presse suite à l’interpellation par le Comité des familles

- Handicap : vers une nouvelle aide pour acquérir une mutuelle (Actualités sociales hebdomadaires)
- Séropositifs parisiens : question de franchise (Bakchich)

Communiqués et documents de la Mairie de Paris

- Une nouvelle aide pour permettre aux Parisiens démunis en situation de handicap d’adhérer à une mutuelle
- Création d’une aide, en faveur des personnes handicapées, à l’adhésion à une mutuelle ou à un organisme analogue, dans le cadre d’une couverture complémentaire santé
- Informations pratiques sur l’Allocation Ville de Paris et le complément santé

Notes

[1] La Mairie de Paris n’a pas répondu à nos questions concernant le montant exact économisé. Notre estimation est basée sur le « coût de la réforme, en année pleine, est estimé à 400 000 € », selon la Mairie.

Forum de discussion: 5 Messages de forum