Skip to main content.

Couples concernés par le VIH | Les médias parlent des familles vivant avec le VIH | Tina

Tina : « Il y a des jours où je pense qu’on va se quitter »

22 août 2007 (Le Journal du sida)

| Votez pour cet article

Le Journal du sida donne la parole à des couples hétérosexuels concernés par le VIH

Il y a 4 ans, Tina s’apprête à se marier, quand elle découvre sa séropositivité au cours d’un bilan de santé (son compagnon n’a pas souhaité s’exprimer).

J’en ai immédiatement parlé à mon copain, qui a fait un test sur le champ.

J’ai également annoncé la nouvelle à ma famille, et la réaction de mes parents a été d’accuser mon conjoint, en dépit du résultat négatif de son test. J’ai dit à mon copain que le plus simple serait qu’il refasse un test, et croyant que j’étais solidaire de mes parents, il est parti. Trois jours plus tard, il revenait, je lui faisais mes excuses, et je lui disais qu’il valait mieux qu’on ne se marie pas tout de suite : je ne voulais pas qu’il se sente coincé. Depuis, nous continuons à vivre ensemble, sans être mariés, alors que le mariage est très important pour nous deux, car nous sommes religieux et que nous n’avons pas de vie sexuelle hors mariage. Il dit qu’il n’a plus goût au mariage et il a pris de la distance par rapport à moi. C’est pour ça que je me demande s’il ne faudrait pas qu’on se sépare.

Propos recueillis par Lætitia Darmon