Skip to main content.

À propos du Comité des familles pour survivre au sida (2003–2013) | Picnic en Banlieue

Appel à soutien : les familles vivant avec le VIH ont besoin de vous pour réussir le Picnic en Banlieue

12 juin 2007 (papamamanbebe.net)

| Votez pour cet article

Ensemble avec le Comité des familles pour réussir le Picnic en Banlieue !

La volonté d’indépendance et le désir d’autonomie dans nos actions nous contraint à en appeler à votre solidarité.

Lire l’appel au Picnic en Banlieue du 16 juin 2007 : Picnic en banlieue pour faire la nique au sida.

Manifestez votre solidarité par votre générosité afin que les personnes concernées par la maladie qui, le plus souvent, connaissent la précarité, puissent mettre une parenthèse à leur quotidien.

Parce que notre indépendance et notre autonomie politique n’ont pas de prix, les familles vivant avec le VIH ont besoin de votre soutien

Que vous soyez séropositif ou séronégatif, soignant ou malade, riche ou pauvre, Français ou Immigré... vous pouvez nous aider à réussir le Picnic en Banlieue !

Le Picnic en Banlieue et toutes les activités du Comité sont organisées par des familles directement concernées par la maladie et, le plus souvent, par la précarité.

Nous refusons de faire payer les familles concernées par le VIH pour les activités ou les services proposés par le Comité.

C’est pourquoi les dons individuels, quelle que soit leur montant, nous aident à réaliser nos projets pour répondre aux besoins des familles vivant avec le VIH.

La solidarité et l’entraide contre le « chacun-pour-soi »

Pour le Picnic en Banlieue, certains voudraient que « chacun apporte quelque chose », à manger ou à boire, par exemple. Si cela n’est pas exclu, une telle solution relève du « chacun pour soi ». De ce fait, elle ne ressemble ni à nos traditions d’hospitalité, ni à notre volonté d’affirmer que nous sommes capables de nous organiser ensemble pour fêter notre résistance face à l’injustice de cette maladie.

C’est pourquoi le Conseil des familles (conseil d’administration de l’association) recherche des moyens supplémentaires, compatibles avec notre mission et notre indépendance, pour financer non seulement le Picnic en Banlieue mais l’ensemble de son action.

Les garanties de notre indépendance

A ce jour le Comité ne dispose d’aucune subvention qu’elle soit publique ou privée, ni pour le Picnic en Banlieue ni pour son fonctionnement.

Les statuts du Comité des familles nous interdisent de recevoir des financements de l’industrie pharmaceutique [1]. Pour garantir son indépendance, le Comité n’accepte pas de financement provenant d’organismes à caractère religieux, de partis politiques ou de gouvernements étrangers.

C’est pourquoi les dons individuels, quels que soient leurs montants, nous aident à apporter du concret aux familles vivant avec le sida.

Modalités pratiques du soutien financier

Le projet détaillé du Picnic en Banlieue et son budget prévisionnel est disponible sur demande auprès du Conseil des familles.

Les dons sont à faire par chèque à l’ordre du Comité des familles. L’association peut délivrer un reçu fiscal sur demande. Envoyez votre chèque de soutien à : Comité des familles, Boîte à lettre 48, Maison des Associations, 20 rue Edouard Pailleron, 75019 Paris.

Vous pouvez aussi opter pour le prélèvement automatique ou faire un don en ligne avec le service PayPal...

Pour toute question concernant votre don, contactez Ariane 06 84 16 89 27 ou Tina 06 64 71 36 88. Discrétion et confidentialité assurées.

Notes

[1] Lire Laboratoires pharmaceutiques et associations classiques de lutte contre le sida : des liaisons dangereuses.