Skip to main content.

Enfants concernés par le VIH | Ghislaine Firtion

Les mamans séropos ne sont pas des monstres : Ghislaine Firtion, pédiatre, et Samia, maman, racontent l’époque avant la trithérapie

1er juin 2005 (papamamanbebe.net)

| Votez pour cet article

Ghislaine Firtion est pédiatre à l’hôpital Cochin.

En 1986, alors qu’elle travaille avec Roger Henrion, elle a suivi les premiers bébés nés de mamans séropositives.

Pour l’émission, elle raconte cette époque, à laquelle il n’y avait aucun traitement contre le virus du sida.

Il y avait entre 20 et 30% des enfant qui naissaient contaminés.

En 1990, un enfant sur trois naissaient séropositifs.

Ghislaine Firtion a toujours refusé de juger les mères séropositives qui donnaient naissance à ces enfants.

Vingt ans après, elle reste proche d’un certain nombre d’enfants, aujourd’hui adolescents ou adultes, qui ont survécu.

Samia interroge Ghislaine Firtion sur l’annonce de la séropositivité à l’enfant.

Samia relate l’expérience du point de vue des mamans, qui se réunissaient régulièrement pour s’entraider, pour raconter leur accouchement et le devenir de leurs enfants.