Skip to main content.

Accès aux médicaments | Femmes séropositives | République démocratique du Congo (R.D.C.)

Couloir de la mort du sida : l’appel au secours des femmes séropositives du Pavillon n° 8 de l’Hôpital général de Kinshasa

15 décembre 2004 (papamamanbebe.net)

1 pièce jointe | 1 Message | | Votez pour cet article

Un groupe de femmes concernées par la maladie nous écrit depuis Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. Chantal nous a envoyé cet appel au secours :

Nous sommes un groupe de huits jeunes filles séropos, sans soutien de la part de la communauté à laquelle nous appartenons.

Une de notre est décédée le 28 novembre dernier et c’est la Croix-Rouge qui a enterré le corps une semaine après.

Nous n’avons ni logement ni de médicaments pour les soins. Nous avons fait des démarches auprès des autorités et ONG de Kinshasa pour nous secourir mais cela est resté sans succès car ici dans notre pays, vivre avec le SIDA est une fatalité.

On nous traite de tous les mauvais sorts du monde, nous sommes très mal vues par la société.

Nous nous débrouillons pour manger et pour avoir ne fut-ce que de l’aspirine.

C’est pourquoi les amies m’ont demandé de vous écrire en ce sens que si vous pouvez lancer un appel pour nous à ceux qui veulent bien nous aider : il nous faut un loyer, des habits, des médicaments, à manger, un fonds de commerce. S’il vous plait aidez nous, et Dieu vous rendra au centuple.

Nous avons beaucoup à dire mais nous ne savons par où commencer.

Une urgence est que deux de notre groupe se trouvent à l’hopital général de la capital et leur frais d’hospitalisation dépasse nos attentes.

Que celui qui veut nous aider, pour faire soigner les séropos du Pavillon 8 de l’hôpital général de Kinshasa, le fassent le plus vite possible.

Cliquer ici pour écrire à Chantal et aux groupe de femmes concernées de Kinshasa

Réactions de l’équipe radio qui relaye cet appel.

Des auditeurs découvrent chaque semaine l’émission

Chaque semaine, de nouveaux auditeurs découvrent l’émission, souvent par hasard. Voici l’une d’entre elles :

Je suis tombée par hasard — très heureuse surprise — sur la diffusion radio de mardi dernier que j’ai trouvée géniale, émission vivante qui redonne l’espoir et pas seulement pour le sida biologique. Enfin, des signes d’une société vivante et d’une culture vraiment en mouvement - musique magnifique, pour moi qui suis un chouya musicienne, ça a été un vrai soleil qui m’a chauffé le coeur, le temps d’entendre à nouveau les battements de vos coeurs sur les ondes... dans quelques jours.

Notre amie Maia nous écoute depuis le Portugal :

Bonjour, j’aime beaucoup la musique qui passe à l’émission Migrants contre le sida, et que je n’entends nulle part ailleurs, malheureusement. Bravo pour l’émission, votre engagement, votre courage... Bonne continuation !

Forum de discussion: 1 Message