Skip to main content.

Couples concernés par le VIH | Effets indésirables | Femmes séropositives | Grossesse et VIH | Roland Tubiana

Couples sérodifférents (2) : faire un enfant, avec ou sans le médecin

4 février 2004 (papamamanbebe.net)

1 pièce jointe | 21 Messages de forum | | Votez pour cet article

Aujourd’hui, deuxième volet de notre entretien avec Roland Tubiana, responsable d’une consultation pour les couples concernés par le VIH qui veulent faire un enfant [1].

Les personnes qui viennent d’apprendre leur séropositivité ne savent pas toutes qu’il est tout à fait possible, quand on est bien suivi par le médecin, de faire un voir plusieurs enfants sans prendre le risque de contaminer (c’est-à-dire de donner le sida) les enfants ou le partenaire séronégatif :

Questions pour Roland Tubiana

- Pour les couples dont la femme est séropositive et l’homme séronégatif, quel est le rôle de la PMA, étant donné qu’ils peuvent faire une auto-insémination ?

- Beaucoup de femmes apprennent leur séropositivité au moment de la grossesse, que peut proposer votre consultation dans ce cas de figure ?

- Les médecins se retrouvent-ils encore aujourd’hui devant le fait accompli ? Les femmes parlent-elles de leur projet d’enfant avec le médecin, ou bien arrivent-elles enceintes avec une demande de prise en charge de la grossesse ?

- Des gens qui ont vécus l’épidémie à l’époque où les enfants naissaient séropositifs ont du mal à croire qu’il est possible pour les séropositifs de faire un enfant, sans prendre de risque. Que leur répondez-vous ?

- Comment se passe le suivi du traitement pour les femmes enceintes, en particulier sur les effets indésirables ou tératogènes (Sustiva®) ?

Notes

[1] Pour écouter le premier volet : Couples sérodifférents (1) : face au VIH, où et comment faire un enfant ?.

Forum de discussion: 21 Messages de forum