Skip to main content.

Faire un bébé quand on est séropositif | Grossesse et VIH | Vincent Jeantils

Trois questions sur la grossesse, les médicaments et le VIH

22 janvier 2004 (papamamanbebe.net)

1 pièce jointe | 9 Messages de forum | | Votez pour cet article

Après avoir clarifié qu’aucun médecin ne doit prescrire Sustiva à une femme dont il connait la grossesse, Vincent Jeantils répond à trois questions posées par les auditeurs de l’émission.

Une première question d’une auditrice : Je suis une jeune camerounaise, vivant avec cette maladie depuis deux ans. Est-ce que je peut avoir un enfant avec l’homme qui propose de m’épouser ? Quels conseils me donnez-vous ? Que dois-je utiliser comme traitement ? Est-ce que nous pouvons avoir un enfant sain ?

Eyraud s’interroge sur les dangers d’un autre médicament, Trizivir, une trithérapie en un comprimé [1] : Quels sont les risques pour le bébé de la prise de TRIZIVIR pendant la grossesse ? Est-il conseillé de changer de traitement pour un traitement plus ancien et donc mieux connu avec le risque d’échappement que cela comporte ?

Abdoulaye pose clairement la question des rapports non-protégés entre un homme séropositif et sa femme pour faire un enfant : Je voudrais savoir : quand un homme séropositif fait l’amour avec sa femme sans préservatif pour avoir un enfant, est-il possible de ne pas contaminer la femme ? Donnez-moi la réponse détaillée. Par quelle procédure dois-je passer pour avoir la réponse aux questions que j’ai posées. Je vous remercie pour la réponse.

Note de la rédaction de l’émission : Pour éviter toute confusion, la rédaction de l’émission précise que toute femme enceinte doit immédiatement cesser la prise du médicament Sustiva® (molécule : Efavirenz, autre nom de marque utilisé notamment en Afrique : Stocrin). Le docteur Vincent Jeantils n’a pas prescrit ou administré ce médicament à des femmes enceintes, dès lors qu’il avait connaissance de leur grossesse. Donc il s’agissait — comme le précise bien l’entretien et ce à plusieurs reprises [2] — du suivi de femmes enceintes après l’arrêt de ce médicament.

Si votre médecin ne vous a pas exliqué clairement les risques et/ou les effets indésirables du Sustiva®, notamment en cas de grossesse, ou ne vous a pas fait arrêter ce médicament au moment de la découverte de la grossesse, merci de nous contacter.

Notes

[1] Écouter notre émission consacrée à Trizivir®, Trizivir, la trithérapie des galériens ?.

[2] Grossesse et Sustiva : les réponses de Vincent Jeantils.

Forum de discussion: 9 Messages de forum