Skip to main content.

À propos du Comité des familles pour survivre au sida (2003–2013)

Groupe de travail international sur les droits des immigrés face au VIH

19 juin 1998 (papamamanbebe.net)

| Votez pour cet article

Les membres du Groupe de Travail

Le Groupe de travail organise plusieurs activités dans le cadre du 12e Congrès mondial du sida.

Ses principes reposent notamment sur l’opposition à tout contrôle de l’immigration (liberté de circulation), l’égalité dans l’accès aux soins en fonction des besoins (et non d’un quelconque statut), et, la reconnaissance que ce sont les personnes atteintes du sida dans nos communautés qui doivent déterminer un programme politique en faveur des droits des immigrés et la justice face au sida.

Nabil Azouz
France / Tunisie

Nabil Azouz est Secrétaire général de la Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR). La FTCR lutte contre la "Triple Peine" (prison, expulsion, mort certaine) dont sont victimes les immigrés malades du sida et oeuvre pour la resocialisation par le droit d’accès aux soins et à un travail de tous les malades du sida.

Steve Cohen
Angleterre

Steve Cohen est avocat, spécialiste du droit des étrangers. Depuis 20 ans, il travaille pour des associations soutenues par l’Etat grâce à un service juridique gratuit. Il est coordinateur de la « Greater Manchester Immigration Aid Unit » (GMIAU). La GMIAU a été mise en place en 1989, en réponse à une revendication issue des multiples campagnes contre les expulsions qui ont exigées que la mairie finance un centre de conseil juridique gratuit.

Le gros du travail de la GMIAU concerne le conseil et la défense juridiques. Mais la GMIAU a aussi un engagement politique et s’oppose aux contrôles sur l’immigration. Dans ce cadre, elle mène une action commune avec des syndicats et des individus, dans les mairies et les services sociaux, car il est souvent exigé de ces fonctionnaires qu’ils vérifient la régularité du séjour de ceux qui déposent, par exemple, une demande de logement ou d’aide sociale.

L’année dernière, la GMIAU a mené la première étude d’envergure nationale examinant les rapports entre le contrôle sur l’immigration et le droit à la santé.

Mukami McCrum
Ecosse / Ghana

Dans le cadre de l’association Akina Mama Wa Afrika, Mukami McCrum coordonne un projet de prévention et de soutien, unique en son genre, aux femmes africaines en détention en Grande-Bretagne. Elle milite également au sein de la Pan-African Women’s Organisation et est très active dans la mise en place d’un réseau européen oeuvrant en faveur des droits des immigrés face au VIH.

Miguelina Maldonado
Etats-Unis

Miguelina Maldonado est Directrice des relations et des politiques gouvernementales au Conseil national des minorités sur le sida. Elle a milité contre les récentes réformes des lois sur l’immigration aux Etats-Unis, avant d’étudier les moyens de diminuer les aspects les plus négatifs de ces lois pour les immigrés atteints du VIH/SIDA.

Joshua Odongo
Grande-Bretagne/Kenya

Joshua Odongo est Président de la Coordination nationale des communautés africaines face au VIH, un groupement qui conseille et représente les intérêts des communautés africaines en Angleterre sur la question du VIH et en matière de santé sexuelle. La plupart des personnes concernées sont originaires des pays africains et sont majoritairement des réfugiés. Odongo préside également le East London African Communities HIV/AIDS Forum qui regroupe une trentaine d’associations africaines. Ce Forum est très dynamique et n’hésite pas à s’opposer aux responsables de la santé publique et autres acteurs de la lutte contre le sida.

Reda Sadki
Suisse/Algérie

Reda Sadki est fondateur de MAHA (Migrants contre le sida), un réseau international réunissant des militants immigrés ou issus de l’immigration engagés dans la lutte contre le sida. MAHA publie occasionellement une revue en langue anglaise (Migrants against HIV/AIDS), qui couvre l’actualité et l’histoire des luttes immigrées contre le sida en France et en Europe. A Paris, Migrants contre le sida produit la seule émission de radio en France qui s’adresse directement aux malades immigrés ou issus de l’immigration.

Juan Walter
Pays-Bas/Caraïbes

Il y a 10 an, Juan Walter avait commencé à parler de la nécessité de la prévention du VIH avec d’autres hommes issus de l’immigration ou originaires des Antilles, d’Aruba ou de Surinam. En 1992, il a fondé le groupe PAASA qui a élargi son champ d’action à l’accès aux soins et aux traitements. Aujourd’hui, Walter travaille sur l’éducation à la santé pour la mairie d’Amsterdam. Il coordonne un programme de formation de pairs, travaillant avec des jeunes hommes d’origine marocaine, turque, ghanéenne, surinamaise ou antillaise. Il est également très actif au sein de la communauté noire, et milite en faveur des droits humains, notamment, de l’égalité pour les couples homosexuels.