Skip to main content.

Couples concernés par le VIH | Faire un bébé quand on est séropositif | Hommes séropositifs

Grossesse et VIH (1) : l’aide à la procréation médicale quand l’homme est séropositif

19 mars 2002 (papamamanbebe.net)

11 Messages de forum | | Votez pour cet article

Faire un enfant quand on est séropositif

Faire un enfant quand on est séropositif, sans prendre de risques de contaminer sa femme ou son enfant, c’est possible avec l’aide de la procréation médicalement assistée. Réponses aujourd’hui aux questions de d’un couple dont l’homme est séropositif :

Je suis mariée avec mon mari depuis 10 ans, nous avons appris sa séropositivité en effectuant les test prénuptiaux. A l’époque nous avions fait une croix sur l’espoir d’avoir un enfant. Le Centre d’étude et de conservation des oeufs et du sperme humain nous avait refusé une fécondation in vitro par donnation a l’époque car ils pensaient que je serais veuve rapidement. Ce fut dur a attendre. Aujourdhui il va bien, a repris une activité professionnelle depuis 3ans et nous souhaitons avoir un enfant sans risque. Cela est-il possible grace au lavage de sperme ? Si oui, par où commencer pour entreprendre nos démarches ? Merci de me répondre.

Quand une personne est séropositive et son partenaire est séronégatif, on appelle ça un couple sérodifférent. La procréation médicalement assistée, ce sont les techniques proposés par les médecins pour permettre à un couple sérodifférent de faire un enfant sans prendre de risque.

Pour trouver des réponses concrètes aux questions posées par ce couple, j’ai rencontré Philippe Faucher. Gynécologue-obstétricien, il travaille avec Laurent Mandelbrot (notre invité la semaine dernière). Pour le couple concerné, je lui ai demandé de faire le point sur la prise en charge pour faire un enfant.

Depuis mai 2001, les couples sérodifférents ont le droit de recourir à la procréation médicalement assistée. Mais de nombreux auditeurs qui envisageaient de demander cette aide se sont retrouvés dans l’impasse : la liste d’attente est de deux ans, il y a de multiples critères d’exclusion, et les services des hôpitaux de la région parisienne sont désorganisés pour répondre aux demandes des séropositifs du fait de la concurrence entre services et du fait, surtout, de l’absence de moyens pour rendre effectif la procréation médicalement assistée pour les séropositifs.

Ne nous laissons pas décourager : supposons que le couple surmonte de parcours à obstacles, qu’est-ce qui va compter pour réussir une grossesse avec l’aide de ces techniques ? Une fois que le sperme de l’homme a été « lavé » pour lui enlever le virus, que va-t-il se passer ?

Mais en fait, ça veut dire quoi exactement, le lavage du sperme ? Comment ça marche ?

Que va-t-on demander ou exiger de ce couple avant d’accepter leur demande d’assistance médicale à la procréation ?

Pour ce couple, par où commencer les démarches pour l’assistance médicale à la procréation ?

Forum de discussion: 11 Messages de forum