Skip to main content.

Aimée Bantsimba-Keïta | Femmes séropositives | Laurent Mandelbrot

Femmes immigrées séropos face aux médecins

12 mars 2002 (Migrants contre le sida)

| Votez pour cet article

Avec Aimée Bantsimba-Keïta et Laurent Mandelbrot.

Discussion en trois volets aujourd’hui : suivi médical, santé sexuelle, et grossesse des femmes séropositives.

Voici les deux situations auxquelles je vous invite à réagir :

Une jeune femme de 25 ans se retrouve aux urgences de l’hôpital avec une toxoplasmose. Les médecins viennent en groupe pour lui annoncer son diagnostic. Elle est séropositive, malade du sida : sa charge virale est astronomique, il ne lui reste plus que 100 et quelques CD4. Elle ne sait rien de la maladie du sida.
Une mère de famille de 34 ans reçoit un coup de fil à la maison un mercredi après-midi. C’est un médecin de la PMI où elle a fait, il y a quelques semaines, l’échographie pour sa grossesse. Le médecin lui annonce froidement : « Madame, vous êtes séropositive »...

Questions pour nos deux invités