Skip to main content.

Droit de vote des résidents étrangers | Hommes séropositifs | Yann

Yann : « Je suis écoeuré par les conneries que fait la gauche »

27 mai 2013 (papamamanbebe.net)

Recommander cet article | Votez pour cet article

Sandra : Quelle chance, Yann a pu assister à ce concert organisé par l’UNEF, l’Union nationale des étudiants de France, contrairement à Daniel, Francis et Nino. Et c’est avec plaisir qu’il nous raconte comment cette soirée s’est déroulée.

Yann : Je voulais faire un petit point sur le rassemblement à propos du vote des étrangers, une chose promise depuis plus de 34 ans par notre ami François Mitterrand entre autres et tous les gouvernements de gauche qui sont passés par la suite. Donc on attend, on attend. On n’était pas nombreux, on se croyait plutôt dans un pays totalitaire. Je suis arrivé juste après le boulot donc aux alentours de 19h, et on était encerclé je dois le dire, on devait être à peu près 300 sur place ou 400 sur une partie de la place de la Bastille, on était entouré de cars de CRS, ces espèces de trucs qui ressemblent à des jeux vidéos. Donc c’était un peu flippant. J’ai vu un peu dans les petits trucs ils s’amusaient, à la tête, à faire des petits contrôles inopinés sur le faciès. On est dans une belle France. Autrement beaucoup de discours pour rappeler justement l’historique de cette bataille qui pour moi me semble tout à fait logique que les étrangers qui payent leurs impôts, qui sont ici, puissent voter pour les municipales. La soirée commence, quelques rappeurs, quelques chanteurs entrecoupés de quelques politiques. Enfin très peu parce qu’il y avait que le maire de Champigny qui lui est du réseau parti communiste, défend depuis toujours. Puis après au niveau agréable bien sûr, on a eu la chance d’avoir Neg’marrons qui a bien mis le feu. Moi je ne connaissais pas avec mon vieil âge c’est un peu normal. Passi, bon c’est un peu plus commercial. HK et les Saltimbanks qui en fin de compte à notre surprise a accompagné l’unique et seule chanson qu’a faite Tiken Jah Fakoli qui était marqué en tête d’affiche. Donc il ne faut pas oublier que la plupart des jeunes qui étaient là aussi venaient en plus du combat du vote pour les étrangers venaient pour Tiken Jah Fakoli. Donc il y a eu une déception sur le final, qui n’a fait qu’une chanson. Les raisons, je ne connais pas.

Comme j’ai dit à mes amis avec qui j’étais, le principal c’est qu’on soit présent et que le message soit passé. Mais je suis quand même bien écoeuré par ce qui se passe. Bah moi j’ai voté à gauche donc même sans faire de politique, on s’aperçoit qu’on prend la banane de tous les côtés et que ça va encore une fois faire le jeu du Front national aux prochaines présidentielles, et ça, j’en suis quasiment sûr que Marine sera au deuxième tour parce que, avec les conneries que font la gauche, à taper sur les retraites, même des plus pauvres, la fin du CDI qui a été voté au Sénat et tout le monde s’en fout. Je me suis dit avec cette loi, peut-être que les gens vont descendre dans les rues. Bah non. C’est une loi qui était passée le 14 mai sur la sécurisation de l’emploi qui a été votée par le Sénat, je ne sais plus, c’était 170 voix contre 30 et qui annonce la fin du CDI. On sait que le CDI, ça permet de préserver des licenciements en tous les cas de certains droits. Maintenant, ça va être remis en cause parce qu’un patron pourra être beaucoup plus facilement soit te changer de poste, soit te demander de faire autre chose, soit t’envoyer même dans une région qui ne convient pas. Ce sera de toute façon plus difficile à revendiquer. Ça a fait les beaux papiers du Medef qui sont ravis.

Alors il y a eu des appels bien sûr, Hollande tu nous entends, Hollande le changement c’est maintenant. On a fait un mini bilan sur ces 60 propositions qu’il avait faites. Il y en a à peu près 13 qui sont vraiment passées. Donc c’est encore une fois une grande déception et je ne te cache pas que j’ai peur de voir encore comme en 1995, aller voter quelqu’un pour préserver que la France ne passe pas sur le Front national, d’aller voter encore quelqu’un qui est très loin de mes opinions. Je suis presqu’en train de me dire est-ce que je peux encore aller voter ?

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE