Skip to main content.

Couples concernés par le VIH | Françoise Barré-Sinoussi | Prophylaxie pré-Exposition (PrEP) | Sexe et sexualité | Truvada

Françoise Barré-Sinoussi : « le traitement c’est aussi un outil supplémentaire dans la prévention »

2 novembre 2012 (papamamanbebe.net)

1 Message | | Votez pour cet article

Sandra : Guérir du VIH, c’est avec Françoise Barré-Sinoussi, prix nobel de médecine 2008 et co-découvreuse du virus du VIH que nous allons en parler. C’est la deuxième fois Françoise Barré-Sinoussi que vous venez à l’émission. La première fois, c’était le 31 mars 2009. Quel souvenir en gardez-vous ?

Françoise Barré-Sinoussi : Je me souviens très bien qu’à cette époque-là, nous parlions du traitement en tant que prévention et que finalement depuis cette époque-là, les choses ont évolué finalement en faveur et avec des évidences là-aussi scientifiques, le traitement c’est aussi la prévention avec les résultats notamment de 2011 qui ont clairement démontré que si une personne est porteuse du VIH, qu’elle est traitée le plus tôt possible et j’insiste sur le plus tôt possible et bien on diminue le risque de transmission à ses partenaires séronégatifs de plus de 96%. Plus de 96%, c’est mieux qu’un vaccin. Donc c’est franchement une très grande avancée de savoir que le traitement c’est aussi un outil supplémentaire dans la prévention. Tout à l’heure on parlait du traitement en tant que prévention. Il y a aussi des résultats plus récents qui montrent qu’on peut utiliser le médicament j’allais dire comme la pilule pour se protéger. Une personne séronégative utilise un traitement qui vient d’ailleurs d’être autorisé sur le marché qui est le Truvada pour essayer de se prévenir d’une infection s’il y a une relation sexuelle avec quelqu’un qui est séropositive. Donc c’est le traitement en prophylaxie finalement. Alors ça pose encore pleins de questions. C’est sûr qu’il va falloir répondre à ces questions mais c’est aussi finalement un outil supplémentaire. Difficilement envisageable à large échelle, bien sûr, dans les pays les plus pauvres mais c’est un outil supplémentaire. Il faut le considérer comme cela. Ce n’est pas uniquement utiliser les antirétroviraux pour se prévenir. Voilà ce que je pourrai dire sur l’évolution depuis 2009.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE

Forum de discussion: 1 Message