Skip to main content.

Denis Méchali | Méga couscous des familles vivant avec le VIH | Musique | Ousmane Zaré | Rap et hip-hop | Tina

Si ce soir je pleure, « une chanson qui parle d’une façon sensible des séropositifs »

22 mars 2012 (papamamanbebe.net)

| Votez pour cet article

Sandra : Je vous propose de faire une pause musicale avec Ousmane, qui a chanté pour les familles vivant avec le VIH lors de ce Méga couscous des familles. Denis Méchali, avez-vous assisté au concert ou pas ?

Denis Méchali : Pour tout vous dire, je m’étais sauvé un peu avant la fin (rires).

Sandra : D’accord, c’est l’occasion d’écouter Ousmane, là qui est présenté par Reda puisqu’il avait diffusé un de ces titres à l’émission, qui s’appelle « Si ce soir je pleure ». Je vous laisse écouter ça.

Début du son.

Reda : Si ce soir je pleure, en quelques mots Ousmane avant qu’on écoute le morceau.

Ousmane : En quelques mots… c’est un cri de guerre, en quelques mots c’est une révolution, en quelques mots c’est une dédicace pour tout ceux qui vivent avec le VIH.

Diffusion du titre : Si ce soir je pleure

Fin du son.

Sandra : Denis Méchali, je serai curieuse de connaître votre avis sur le titre de Ousmane, Si ce soir je pleure, qu’en pensez-vous ?

Denis Méchali : Ca fait résonance à ce que je disais sur la poésie. Il y a plusieurs moyens d’évoquer comme ça des images fortes, des images tendres, voilà. C’est un petit comme ça que je l’entends cette chanson.

Tina : C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup de chanson qui parle d’une façon sensible du sida. Souvent c’est un peu avec des préjugés. Donc je trouve que, c’est important qu’il y ait des chansons qui parlent tout en connaissance de cause, qui sont là pour faire passer des nouveaux messages. Le message qu’on entend, que c’est le silence qui brise les vies. Ce genre de message qui passe trop rarement par rapport au sida.

Transcription : Sandra JEAN-PIERRE